Désolé, vous devez activer Javascript pour visiter ce site.

Ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me El Hadji Oumar Youm, a séjourné les 17 et 18 juillet 2020  dans la région sud du Sénégal. Une mission de travail qui lui a permis d’échanger avec les acteurs de cette zone sur la lutte contre la propagation de la COVID-19, l’appui que le gouvernement du Sénégal a octroyé aux acteurs impactés par la pandémie et les réformes engagées pour moderniser les systèmes de transports routiers. La délégation du ministre, composée de son cabinet et des Directeur des transports routiers et des routes, s’est rendue à la gare routière de  Ziguinchor, de Sédhiou et de Bignona.

Pour ce qui concerne la lutte contre la propagation de la COVID 19, le ministre a rappelé aux responsables des gares routières l’impératif de respecter scrupuleusement le protocole sanitaire ainsi que toutes mesures arrêtées pour endiguer la propagation de la Covid-19, et garantir la sécurité sanitaire des agents des gares routières et des usagers. C’est-à-dire «le port obligatoire des masques, le lavage des mains avec du savon et de l’utilisation des produits hydro- alcooliques, du nettoiement et la désinfection régulière des véhicules, et le remplissage de manifeste».

S’agissant du soutien apporté aux acteurs, dans le cadre du Fonds force covid-19, Me Youm a informé, que l’Etat a octroyé à Sédhiou un appui financier direct d’un montant global de 40 260 000 F CFA dont 18 260 000 FCFA pour les opérateurs et 22 000 000 pour les gares routières. 400 Kits alimentaires ont été alloués aux chauffeurs et autres personnels des gares routières d’une valeur de 26 400 000 F CFA. Quant à la région de Ziguinchor, elle a reçu 159 280 000 F Cfa dont 126 280 000 pour les opérateurs de transports et 33 000 000 pour les gares routières. 1130 kits alimentaires sont offerts aux chauffeurs et autres personnels des gares routières d’une valeur de 74 580 000 F CFA.   

Concernant les réformes pour la modernisation des systèmes de transports, le ministre a parlé de la création un Conseil national des Transports routiers, (CNTT), de la création d’un Fonds de Développement des Transports Terrestres (FDTT), de l’intensification du renouvellement du parc automobile ; de la mise en place de l’Agence nationale de sécurité routière  (ANASER), de la Modernisation et la gouvernance des gares routières ; et de la protection des opérateurs et des travailleurs. Pour finir, le ministre  a appelé les acteurs à un changement de mentalités et de comportements, au sens de responsabilités, gages de succès desdites reformes.